Tshopo : la question d'actualité sur le prix de carburant à la pompe en souffrance à l'AP : ce regret de son initiateur

Tshopo : la question d’actualité sur le prix de carburant à la pompe en souffrance à l’AP : ce regret de son initiateur

Tshopo : la question d’actualité sur le prix de carburant à la pompe en souffrance à l’AP :  ce regret de son initiateur

Le député provincial Théouvel Lotika reste préoccupé par la situation de carburant dans la ville de Kisangani. En effet, depuis le mois de novembre 2021 jusqu’à ce début de l’année 2022, il s’observe avec amertume et regret une situation que cet élu du peuple estime difficile à qualifier quant à ce qui concerne le prix du carburant à la pompe à travers les stations services de la ville.

Comme constate impuissamment tout le monde, le prix réel de vente de carburant à la pompe n’est connu. Si le prix affiché d’un litre est à 2 150 FC, le prix de vente de son côté est de 2 500 FC. Ce qui occasionne pour le consommateur une perte de 350 FC de plus par litre. Et pour l’honorable Théouvel Lotika, cette situation constitue de l’anarque à la paisible population.

Outre cette situation, dans sa question d’actualité adressée au ministre provincial des hydrocarbures, l’élu de la ville de Kisangani fait également allusion à la question de stockage de carburant, le stationnement des camions citernes ainsi que les emplacements des stations services qui se pose avec acuité dans la ville de Kisangani.

Vue d’une station à Kisangani.

C’est à ce titre que l’honorable a sollicité la présence du ministre provincial en charge des hydrocarbures afin d’éclairer la représentation provinciale ainsi que la population sur ce désordre.

Malheureusement, prévue pour ce mercredi 5 janvier 2022 la plénière consacré aux réponses du ministre à cette question orale n’a pas eu lieu. Dans une correspondance adressée au président de l’assemblée provinciale, le chef de cabinet du ministre concerné indique que ce dernier dont la santé reste à désirer ne pourra se présenter devant la représentation provinciale. Toutefois, le ministre provincial a sollicité du président de l’organe délibérant de reporter la question à un autre jour afin de lui permettre de répondre à cette question qui du reste assouvira le questionnement de la population.

Néanmoins, l’initiateur de cette question d’actualité tout en ayant pas de choix face à cette évidence, exprime son regret de voir que cette question risque de ne pas être traité au cours de cette session extraordinaire. Qu’à cela ne tienne, Théouvel Lotika ne compte pas lâcher sur cette question.

Signalons que même la plénière de ce mercredi 5 janvier 2022 prévue à 14 heures afin d’adopter le calendrier de la session extraordinaire n’a pas eu lieu. Il convient de noter que l’assemblée provinciale est en session extraordinaire convoquée depuis le 29 décembre 2021. Au cours de cette session extraordinaire, certaines matières en souffrance seront traitées telles que le vote du projet budgétaire exercice 2022.

Jean Claude Fundi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *