RDC : VK, un casse-tête politico-judiciaire

RDC : VK, un casse-tête politico-judiciaire

RDC : VK, un casse-tête politico-judiciaire

Où qu’il se trouve, Vital Kamerhe pose problème. En prison, sa condamnation au premier comme au second degré souffre d’un déficit de preuves matérielles de détournement de deniers publics dans la proportion brandie par l’organe de la loi.

En droit, la pétition de principe ne fait pas foi. Les inductions et déductions non plus. Au pénal, en particulier, seules les preuves matérielles sont reines. En clair, il ne suffit pas de crier au voleur quand bien même il y aurait eu vol. Encore faudra-t-il administrer les preuves concrètes de l’accusation. Pour paraphraser le poète Pierre Reverdy, repris plus tard par le non moins poète Jean Cocteau par rapport à l’amour, il n’y a pas de détournement, il n’y a que des preuves de détournement.

Cela dit, le dossier » 100 jours » dans son volet maisons fabriquées est l’archétype de la mauvaise gouvernance dont le dircab du Président -mais pas seulement – est comptable. Au fond, c’est le procès des débuts du pouvoir Fatshi.

Vital Kamerhe constitue aussi un casse-tête …kivutien pour le Pouvoir dont il est, par ailleurs, l’un des hérauts et héros …malheureux. C’eût été au moment où les révolutions faisaient florès, on eût emprunté au révolutionnaire allemand Georg Buchner sa célèbre citation. A savoir, «  la Révolution, comme Saturne, dévore ses propres enfants  » . Mais, c’est tout comme.

Sauf que le pronostic vital de Vital ne semble pas engagé. Biologiquement comme politiquement. Si, après avoir été combattu, il a été battu, l’homme fort de l’Est kivutien n’est pas abattu. Kamerhe devrait-il conclure avec Nietzche que  » ce qui ne me tue pas me rend plus fort  » ? A charge pour l’avenir très proche de répondre.

Toujours est-il que l’étoile du leader de l’UNC ne s’est pas éteinte sur le landerneau politique kinois et surtout sur les montagnes de l’Est. Or, le Kivu est l’un ces swings states qui détiennent la clé du Palais de la Nation et, par ricochet, de la cité de l’Union africaine. Fatshi béton n’ignore pas les réalités du pays de ses » bokilos » (belle-famille). Face à la chaine de montagnes, même le plus armé de bétons ne saurait tenir.

Faudrait-il voir une espèce de prémonition, façon ceci explique cela, dans le verbatim du magistrat suprême en personne un certain jeudi 1er juillet 2021 :  » Vital Kamerhe est un homme sérieux et correct. Je suis convaincu qu’il jouera demain un rôle dans ce pays  » . Aux exégètes de décrypter.

Ce n’est pas tout. Le Kivu fait partie de cet Est de la RDC, objet de toutes les convoitises. Toutes les transitions géopolitiques et géostratégiques passent par la partie orientale de la RDC. D’où ces guerres à n’en point finir.

Blanchi sous le harnais de la genèse de l’agression doublée de rébellions business, celui qui était déjà au seuil de l’agression rwando-ougandaise commissaire général du gouvernement chargé du processus de paix dans les Grands lacs sous Mzee Kabila en sait beaucoup. Où que l’on tourne le regard, on voit Vital. Ou son ombre. Décidément.

José NAWEJ

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *