Panne à la centrale hydroélectrique de la Tshopo : Le gouvernement provincial disposé à apporter sa contribution.

Panne à la centrale hydroélectrique de la Tshopo : Le gouvernement provincial disposé à apporter sa contribution.

Panne à la centrale hydroélectrique de la Tshopo : Le gouvernement provincial disposé à apporter sa contribution.

Cela fera bientôt deux semaines que la ville de Kisangani est plongée dans une obscurité quasi totale. A la base de cette situation, une panne au niveau de la centrale hydroélectrique de la Tshopo. Certaines pièces de la turbine 3 sont endommagées. Ces pièces devront être acheminées à Likasi dans le Haut – Katanga pour y être réparer. Ayant reçu le lundi 30 août 2021 dans son offcide de travail, le député provincial Jean-Bedel Masombola et le directeur provincial de la SNEL, le gouverneur intérimaire de la province de la Tshopo se dit prêt à apporter la contribution du gouvernement provincial dans l’acheminement de ces pièces jusqu’à Likasi dans la province.

Le Gouverneur ai s’entretenant avec le directeur de la SNEL et le député jean Bedel MASOMBOLO

Mis au parfum, Maurice Abibu Sakapela estime que le Gouvernement Provincial va pouvoir entrer dans la danse.

« …J’ai essayé de poser la question au directeur provincial de la SNEL si ce travail prendra du temps; c’est pourquoi nous avons promis que le gouvernement prendra en charge le transport de ses pièces jusqu’à Likasi afin qu’elles reviennent le plus rapidement possible pour alléger la desserte de l’électricité dans la ville de Kisangani », annonce Maurice Abibu Sakapela.

Par la même occasion, le gouverneur intérimaire invite la population de la ville de Kisangani à la patience car les machines de la centrale hydroélectrique sont devenues vétuste. Il lance, entre temps, un SOS au chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi et pense que l’occasion est là pour certains partenaires qui veulent investir dans la province de la Tshopo.

« …c’est qui est vrai est que nous recevons beaucoup d’intentions de vouloir investir mais ce qui freine cet élan, c’est l’instabilité politique. Et donc nous devons surmonter cet état des choses pour garantir à nos investisseurs la sécurité politique et la stabilité », estime le gouverneur intérimaire Maurice Abibu Sakapela.

Il sied de noter que les pièces en panne ont été démontés et seront acheminées à Likasi dans le Haut-Katanga pour adaptation. Ce travail pourrait prendre plus ou moins deux mois. C’est depuis le 20 Août 2021 que la turbine numéro 3 de la centrale hydroélectrique de la Tshopo est aux arrêts. Elle rejoint ainsi la turbine numéro 1 en panne depuis juillet 2017.

La centrale hydroélectrique de la Tshopo est vieille de 65 ans et, selon certains observateurs, elle mérite une modernisation.

Jean-Claude Fundi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *