Kisangani : Sur 5 élections du gouverneur, les indépendants dominent. (Tribune de François Okondamomba).

Kisangani : Sur 5 élections du gouverneur, les indépendants dominent. (Tribune de François Okondamomba).

Kisangani : Sur 5 élections du gouverneur, les indépendants dominent. (Tribune de François Okondamomba).

Depuis les premières élections présidentielles, législatives nationales et provinciales de la troisième république en 2006, les habitants de Kisangani, ville capitale de la province orientale d’abord, et actuellement de la province de la Tshopo, ont assisté à cinq élections du gouverneur et du Vice-gouverneur.

  1. En janvier 2007, c’est la toute première expérience. Environs cinq tickets sont en lice. Le ticket de l’alliance pour la Majorité Présidentielle ( AMP, la coalition au pouvoir) composé de Médard Autsai Asenga du PPRD et de Joseph Bangakya Angaze du RCD-K-ML sera face aux candidats de l’opposition ( Hubert Pierre Moliso Nendolo Bolita) et des indépendants. Certains candidats indépendants notamment François Alauwa Lobela seront contraints de désister en faveur du candidat du pouvoir. Au finish, l’AMP va remporter haut la main avec un score sans appel sur une assemblée provinciale de 96 députés provinciaux.
  2. En octobre 2012, après l’élection présidentielle et législatives de 2011, Médard Autsai Asenga sera élu député national et laisse son fauteuil vacant à la tête de la province orientale. La CENI va organiser les élections des gouverneurs. Environs cinq candidats seront en course. La Majorité Présidentielle ( MP, nouvelle appellation de l’AMP) aligne son candidat Jean-Pierre Daruwezi Mokombe qui aura en face de lui des indépendants dont deux poids lourds Jean Ilongo Tokole et Jean Bamanisa Saidi.
    Après dépouillement, Jean Ilongo Tokole obtient 42 voix suivi de Jean Bamanisa Saidi 27 voix et le ticket de la MP n’a que 25 votants. Jean-Pierre Daruwezi Mokombe est éliminé dès le premier tour. Au second tour, c’est le candidat indépendant Jean Bamanisa Saidi qui obtient 48 voix et est élu gouverneur de la province orientale avec comme Vice-gouverneur Pascal Mombi Opana.
  3. En mars 2016, les élections du gouverneur et du Vice-gouverneur sont organisées dans les provinces issues du démembrement pour mettre fin à la gestion des commissaires spéciaux qui étaient chargés d’administrer ces entités.
    Jean Ilongo Tokole, alors commissaire spécial de la Tshopo sera aligné comme candidat de la Majorité Présidentielle. En face de lui, des indépendants dont Constant Lomata Kongoli. Sans trop d’altermoiements, Jean Ilongo Tokole sera élu gouverneur avec comme Vice-gouverneur Léon-Dehon Basango Makedjo.
    Après une année de gestion, Jean Ilongo Tokole sera contraint à la démission pour permettre d’organiser un autre scrutin.
  4. En juillet 2017, après le départ forcé de Jean Ilongo Tokole, la CENI organise l’élection du gouverneur et du Vice-gouverneur. La Majorité Présidentielle ne lâche pas. Elle aligne Samuel Simene wa Simene avec comme collistier Sébastien Tabu. De leur côté, les indépendants reviennent avec force. Parmi eux, Constant Lomata Kongoli et le professeur Patrick Matata Makalamba. Au premier tour, le candidat de la MP Samuel Simene wa Simene est humilié et n’obtient que 3 voix. Le deuxième tour oppose deux indépendants Constant Lomata Kongoli à Patrick Matata Makalamba. Au finish, Constant Lomata Kongoli est élu gouverneur avec comme Vice-gouverneur Gaspard Bosenge Akoko.
  5. En avril 2019, après l’avènement de Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo à la magistrature suprême de la RDC, les nouvelles assemblées provinciales sont convoquées par la CENI pour élire des gouverneurs des provinces.
    Bien qu’étant en coalition avec le cap pour le changement, CACH, le Front commun pour le Congo, FCC de l’ancien président de la République Joseph Kabila Kabange porte son choix sur Constant Lomata Kongoli du parti ACO avec comme candidat Vice-gouverneur Aubin Akamba Lisoba de l’AFDC. De l’autre côté, on retrouve des indépendants comme Louis Marie Walle Lufungula, Jacques Mandiongwe et Patrick Matata Makalamba. La bataille sera rude. Aucun candidat n’obtiendra la majorité absolue des suffrages exprimés. Un second tour sera organisé et mettra aux prises le candidat du FCC à l’indépendant Louis Marie Walle Lufungula. Sur 28 votants, le ticket de l’indépendant Louis Marie Walle Lufungula va arracher 17 voix contre 10 de son challenger. Louis Marie Walle Lufungula est élu gouverneur de la province de la Tshopo avec comme Vice-gouverneur Maurice Abibu Sakapela Bin Mungamba.

En avril 2021, l’assemblée provinciale de la Tshopo va adopter une motion de censure contre le gouvernement Walle. La decheance de ce dernier sera confirmé par la cour constitutionnelle. En attendant l’élection du prochain Gouverneur, c’est le Vice-gouverneur Maurice Abibu Sakapela Bin Mungamba qui expedie les affaires courantes à la tête de la province de la Tshopo.


Il a été démontré que sur cinq élections des gouverneurs de province à Kisangani, deux candidats du pouvoir ont été élus dès le premier tour. Il faut aussi noter qu’un candidat indépendant est revenu plus de trois fois en course. Il s’agit de maître Jeef Lioto Mbula. En outre, les trois indépendants élus Gouverneurs l’ont été seulement au second tour.
Les laboratoires politiques doevront tenir compte de ces éléments pour bien faire les calculs et ne rien négliger.

Frok

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *