KISANGANI / SECURITE : Après son coup de filet réussi, la PNC plus que déterminée à mettre fin au banditisme urbain.

KISANGANI / SECURITE : Après son coup de filet réussi, la PNC plus que déterminée à mettre fin au banditisme urbain.

KISANGANI / SECURITE : Après son coup de filet réussi, la PNC plus que déterminée à mettre fin au banditisme urbain.

Après avoir réussi à mettre la main sur près de deux cents inciviques dans une opération de bouclage mixte PNC-FARDC qui a été menée simultanément dans les Communes  de la MAKISO (Camps QG et PM) et de KISANGANI (Quartier KONGAKONGA), la Police Nationale Congolaise compte poursuivre cette action dans d’autres Communes qui reste, voire dans d’autres territoires ciblés. Ceci ressort d’un communiqué signé le mardi dernier par le Commissaire Provincial de la Police Nationale Congolaise de la TSHOPO, le commissaire divisionnaire adjoint Sabiti Abdala Patrick.

« …les services de sécurité sont déterminés à mettre fin à ces brigands, et demande à la population de coopérer avec la police et les autres services de sécurité afin de mettre hors d’état de nuire ces malfrats qui ne cessent de semer la désolation dans la population…. »

Le Communiqué précise que ces opérations de bouclage sont la conséquence d’un constat amer.

« ...il vient d’être constatée une recrudescence de l’insécurité dans le Chef-lieu de la Province, caractérisée soit par des bagarres rangées entre les groupes gangsters en plein cité, soit par des scènes d’extorsion sur la voie publique ; plus grave encore, des visites nocturnes par des bandits à mains armées dans les domiciles des paisibles citoyens en les dépouillant de leurs biens de valeur et parfois en y causant de pertes en vie humaine...’


Pour la première opération de bouclage menée dans la nuit du lundi au mardi, 186 malfrats dont quatre femmes ont été arrêtés par la police.

La Rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *