Kisangani : Rentrée scolaire timide, les écoles publiques et conventionnées bloquent l'élan.

Kisangani : Rentrée scolaire timide, les écoles publiques et conventionnées bloquent l’élan.

Kisangani : Rentrée scolaire timide, les écoles publiques et conventionnées bloquent l’élan.

La rentrée scolaire très timide à Kisangani, Chef-lieu de la province de la Tshopo. Seules les écoles privées et agréés ont pu fonctionné. Cependant, un silence de cimetière a été observée dans plusieurs écoles publiques et conventionnées de la ville de Kisangani. Dans plusieurs écoles, quelques élèves, qui se sont présentés, ont été renvoyé à la maison par les gestionnaires par manque d’enseignants.

« Nous sommes venus tôt ce matin à l’école mais le préfet nous a demandé de retourner à la maison aux environs de 8 heures faute d’enseignants. Aucun enseignant ne s’est présenté au sein de notre établissement. », rapporte un élève trouvé dans l’enceinte d’une école publique.

Certains chefs d’établissements, trouvés dans leurs bureaux de travail, regrettent l’absence des enseignants alors que quelques élèves se sont présentés à l’école. A en croire leurs dires, la confusion règne quant au mot d’ordre lancé par certains syndicats d’enseignants et l’appel de la reprise des cours par les autorités scolaires.
Du moins, ses gestionnaires d’écoles déplorent le fait que plusieurs parents n’ont pas encore inscrits leurs enfants à l’école. Ils appellent pour ce faire les parents à s’activer car, affirment-ils, les places sont limitées.


Par contre, l’ambiance était bon enfant au sein de certains établissements privés. Malgré le faible effectif, les cours ont été dispensés aux élèves présents.


Notons que la rentrée scolaire 2021-2022 a été fixée au 4 octobre suivant le calendrier scolaire du ministère de l’EPST. Cependant, les enseignants conditionnent la reprise des cours par l’amélioration de leurs conditions salariales notamment par l’application de l’accord de Bibwa tenu à Kinshasa il y a plus de deux ans.


Jean-Claude Fundi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *