Kisangani : CBM donne la joie de vivre aux enfants de malformation à pieds bots.

Kisangani : CBM donne la joie de vivre aux enfants de malformation à pieds bots.

Kisangani : CBM donne la joie de vivre aux enfants de malformation à pieds bots.

Il se tient depuis ce mardi 24 août 2021, en la salle du centre Monaco de l’université de Kisangani, un atelier de formation sur la sauvegarde de l’enfant et l’adulte vulnérable. Organisée par l’ONG CBM, cette formation qui dure trois jours est destinée à une vingtaine des prestataires impliqués dans le programme national de réhabilitation à base communautaire. L’accent est placé sur les enfants nés avec une malformation congénitale appelée pied bot.


Selon le docteur Léon Motingia du programme manager CBM, étant donné que le processus de réparation des enfants à pieds bots est trop long, il y a certains abus qui se commettent aussi bien par les prestataires que les parents. Ainsi, cette formation vient outiller les prestataires à bien accompagner les parents dans ce processus.


 » Que les parents qui ont des enfants à pieds bots ne puissent pas avoir honte et les cacher à la maison. Qu’ils les emmènent aux sites où va réparer ces pieds bots et ces enfants vont reprendre leur vie normale. Parce que si vous gardez un enfant malformé à la maison, ce dernier sera une charge tant pour la famille que pour la société« , lance le docteur Léon Motingia.


De son côté, le professeur Henri Limbaka de l’université de Kinshasa, formateur de CBM, explique qu’à l’issue de cette formation, il y a des mesures de suivi avec l’élaboration d’un code de bonne conduite pour les prestataires ainsi que les parents, mais aussi un chronogramme d’activités d’évaluation.


Enfin, les participants se réjouissent de la formation qui vient renforcer leurs capacités pour la prise en charge des enfants à pieds bots.


A noter que CBM est une organisation internationale chrétienne de développement, engagée pour améliorer la qualité de vie des personnes souffrant de handicap dans les communautés les plus pauvres du monde. CBM souhaite un monde dans lequel toutes les personnes jouiront de leurs droits humains et tireront le meilleur de potentiel.
A Kisangani, c’est l’hôpital général de référence de Kabondo qui est le site abritant ce programme.

François OKONDA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *