ESU : 20 Universités du CEPROMAD reconnues par le président du conseil d'administration

ESU : 20 Universités du CEPROMAD reconnues par le président du conseil d’administration

ESU : 20 Universités du CEPROMAD reconnues par le président du conseil d’administration

Les résolutions des états généraux de l’ESU tenus au mois de septembre à Lubumbashi sont d’une importance capitale afin de redorer le blason terni de ce secteur. Ces ascises ont un incident direct sur plusieurs formations universitaires privées comme c’est le cas pour le CEPROMAD. Cette université a été sommée de fermeture ses extensions à travers la République.

Professeur docteur GODE ATSHWEL directeur de cabinet du PCA et chargé des affaires académiques du CEPROMAD, qui salue cette décision du ministre de l’ESU, estime que la circulaire de l’honorable Muhindo Nzangi est révélateur mais aussi bénéfique pour son institution.
A l’en croire, les mauvaises langues ont mal interprété la correspondance du ministre de l’ESU quant à ce.


« …le ministre a bien fait en écrivant au Président du Conseil d’administration pouvoir organisateur des Universités du CEPROMAD avant qu’il n’agisse, en lui demandant de fermer les extensions et auditoires délocalisés des Universités du CEPROMAD« , renseigne Professeur GODE ATSHWEL.

Pr Dr GODE ATSHWEL, directeur de cabinet du PCA et chargé des affaires académiques du CEPROMAD

Selon ses dires, le Président du conseil d’administration du CEPROMAD a aussitôt répliqué au ministre en reconnaissant 20 Universités du CEPROMAD.


« …parce que le ministre parlait de 96 extensions qui fonctionnent, le Président du conseil d’administration a répliqué pour dire qu’il ne reconnaissait que 20 Universités du CEPROMAD à sa charge. Ce qui a fait que nous avions eu un travail technique avec le ministre et il nous a demandé de prendre l’engagement de fermer les autres« , confirme cet envoyé du PCA des Universités du CEPROMAD à Kisangani.

Le Professeur docteur GODE ATSHWEL affirme cependant que la demande du ministre de l’ESU a été observée et que son institution reconnaît officiellement 20 de ses Universités.
Il stipule que les usurpateurs des Universités du CEPROMAD seront traduits en justice pour répondre de leurs actes.

Pour cet enseignant de l’université de Kinshasa et du CEPROMAD, le ministre de l’ESU a pris également connaissance des Universités autonomes du CEPROMAD à travers les arrêtés de leur existence. Une chose qui permet une bonne collaboration avec ce ministre sectoriel.

Le chargé des affaires académiques du CEPROMAD encourage pour ce faire le ministre de l’ESU pour ce travail d’avoir décelé les universités du CEPROMAD qui fonctionnait sous l’ignorance du pouvoir organisateur. « Une révélation pour le conseil d’administration du CEPROMAD« , se félicite Professeur docteur GODE ATSHWEL.

Il sied de noter que les universités du CEPROMAD reconnues par le président du conseil d’administration sont : Université du CEPROMAD Kinshasa, Kisangani, Bunia, Aru, Mahagi, Beni, Butembo, Goma, Bukavu, Kolwezi, Likasi, Lubumbashi, Kisantu, Matadi, Boma, Muanda, Bumba-Lisala, Idiofa pour ne citer que celles là. Cependant, l’université du CEPROMAD Kisangani fonctionne avec l’arrêté qui date de 2013.

Jean Claude Fundi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *